21 de gener 2016

INTERDIRE LES PESTICIDES

Share

Chère amie, cher ami,

D'ici 48h, les sénateurs français vont décider si, oui ou non, ils interdisent les pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles en France, puis en Europe.

C'est maintenant que tout se joue : aidez-nous à mobiliser le plus grand nombre de personnes pour leur mettre une pression déterminante, et obtenir l'interdiction de ces poisons responsables de la mort de millions d'abeilles !

Si vous ne l'avez pas encore fait, signez la pétition aux sénateurs, et transférez ce message à tous vos contacts pour leur demander de signer à leur tour.

A l'intérieur du Sénat, la bataille se joue au coude à coude :
D'un côté, des sénateurs qui soutiennent Pollinis et ont à cœur de protéger les abeilles, l'environnement et l'agriculture de demain, et qui ont eu le courage de déposer des amendements forts, demandant l'interdiction pure et simple des pesticides tueurs d'abeilles ;
De l'autre, des sénateurs "hostiles", qui avaient réussi à saboter l'interdiction de ces pesticides la dernière fois qu'une telle bataille avait eu lieu au Sénat, et qui prévoient déjà de faire annuler ces nouveaux amendements salutaires.

Seule une pression massive et immédiate des citoyens pourra faire pencher la balance. 

C'est pour ça que je fais appel à vous, de toute urgence : s'il vous plaît, transférez sans attendre ce message à vos amis et vos contacts, et demandez-leur de signer dès maintenant leur pétition aux sénateurs de leur département en utilisant l'outil de pétition que nous avons préparé ici.

A force de sonner le tocsin et mobiliser les citoyens, nous avons déjà pu faire envoyer 250 000 messages de pression aux sénateurs français. Certains nous ont assuré leur vote, mais pour convaincre les autres, nous devons doubler ce chiffre dans les prochaines 48h.
Il n'y a pas une minute à perdre : le vote a lieu jeudi. Après, il sera tout simplement trop tard.
Aidez-nous à mettre une pression assez forte sur les sénateurs pour les obliger à adopter cette interdiction qui mettra enfin un terme à plus de vingt ans de massacre intensif des abeilles au profit de l'industrie agrochimique.

Merci par avance de votre mobilisation dans ce combat crucial pour sauvegarder les abeilles et la nature.

Bien cordialement,

Nicolas Laarman
Délégué général - POLLINIS